10 outils indispensables à voir dans sa trousse de

couture

par Audrey Dumoulin

Nous avons tous chez nous une trousse de réparation, un kit de survie avec les outils de couture. Pour la plupart, procuré dans un magasin du 1$. Potable pour des réparations mineures, mais pour ce qui est des réparations que nous désirons durables, un investissement est de mise.

Il y le minimum, pour les réparations de boutons ou encore les fonds de poche décousus, bien que celles-ci nécessitent tout de même un fil de qualité.

Il y a aussi la base, pour ceux et celles qui désirent débuter la couture dans le but de réaliser des petits et voir même plus d’ambitieux projets.

Voici donc ce qu’est, selon mon expérience, ce qu’il y a d’incontournable en matière de début:

1)Les aiguilles

Je privilégie la marque Prym pour la plupart de mes aiguilles. Il existe d’innombrables modèles:  Broderie, tapisserie, reprisage, couture spécialisée. Différents matériels: régulier, laine, cuir, voile… Pour les besoins de tous les jours et pour vos projets simples, l’aiguille droite classique est le bon choix. Il y a des paquets offrant différentes grosseurs, pour la variété de tissus et pour le travail que vous effectuez. Personnellement, j’adore travailler avec une aiguille courbe très fine. Ça demande BEAUCOUP de pratique au niveau de la dextérité mais ô comment polyvalent!

2)Le fil

Le fil de polyester est sans aucun doute celui à avoir dans sa trousse, avec bien évidemment des couleurs de base. Pour les petits formats, les marques Gütermann et Dual Coats offrent des produits de qualité et aussi dans plusieurs variétés tel que des fils extra-forts, pour les jeans ou encore du fil extensible.

Plusieurs choix s’offriront à vous, tout dépendra de votre projet. Ils pourront compléter votre trousse au fur et à mesure que votre ambition grandira.

3)Les ciseaux (coupe-fil)

Très simple! Tout dépend de ce que vous voulez faire de cette trousse. Pour les réparations toutes simples, encore avec l’exemple du bouton à poser, un coupe-fil suffira. Cependant, si vous désirez travailler avec des pièces de tissu, il vous faudra des ciseaux uniquement dédiés à cet effet. Procurez-vous une paire dans un magasin de tissu, pas besoin de dépenser une fortune pour l’instant. Mais ne les laissez pas traîner avec ceux pour le papier et ceux pour les bricolages des enfants. Ils ne doivent servir QUE POUR LE TISSU. C’est une des premières choses que l’on apprend à l’école. Avertissez votre conjoint ou conjointe, les enfants ou les parents, ces ciseaux ne coupent que les tissus. (Je vous pointerais bien avec un doigt accusateur mais c’est difficile à faire par écrit… visualiser le bien avant de poursuivre votre lecture.)

4)Galon à mesurer(règle)

Le classique autour du cou de la couturière. Il n’est pas là pour rien, à porter de main, il est très utile mais pour les débuts, une règle peu suffire. Cependant, il n’est pas dispendieux donc peut en valoir l’investissement!

5)Les dés à coudre

Humm… Peuvent être utiles mais personnellement je les trouve plus encombrants qu’autres choses. Par contre, pour de longs travaux d’aiguille, ils sauvent vos doigts de quelques petites blessures. Si vous ne voulez pas investir, mettez un pansement sur le doigt qui pousse l’aiguille!

6)Craies et crayons

Très utiles pour marquer votre tissu. Ça peut être une craie ou encore un crayon. La craie dure plus longtemps, qu’elle soit grasse ou sèche. Cette dernière ne se nettoie pas toujours facilement mais la grasse part à la chaleur. ATTENTION! Elle part à la chaleur mais pas sur tous les tissus! Il est donc important de faire un test sur une retaille de tissu avant de s’y mettre. Sinon, un classique c’est le crayon mauve, avec l’option quelques fois de deux embouts. Un mauve, qui part à l’air, et un bleu, qui part à l’eau. Il ne dure cependant pas très longtemps si vous l’utilisez souvent et il ne marque pas les tissus foncés.

J’ai trouvé au Club Tissu un porte-craie avec des craies très fines et précises de différentes couleurs (pour les tissus foncés et claires). Cependant, elles ne partent pas toujours bien donc ne pas utiliser si nous pouvons voir les traits à la fin du projet (à réserver pour les contours et les crans) Je les aime beaucoup!

7)Découseur

Très pratique quand vient le temps de découdre. À utiliser avec prudence et de la bonne façon pour ne pas déchirer votre tissu. Vous pouvez toujours utiliser votre coupe-fil pour découdre, il est plus sécuritaire pour votre projet. Mais personnellement, le découseur reste tout de même indispendsable car il est plus précis. Pratiquez-vous, vous ne regretterez pas votre investissement. 

Dans la trousse, il y a quelques outils de la vie de tous les jours qui sont très pratiques à inclure! 

8)Un briquet

Très utile pour les tissus, rubans, ganses ,etc… qui s’effilochent (fibres synthétiques)

9)Lime à ongles

Pour les trousses plus coquettes! Lorsque que je couds un tissu plus délicat tel que les voiles ou les tissus style lycra, un ongle ébréché peut vraiment me tomber sur les nerfs mais, surtout abîmer votre projet et ce de façon irréparable!

10)Épingles à couche

À mettre dans la trousse d’urgence! C’est en attendant qu’on puisse réparer, mais ô combien pratique! Pour certains projets, très utiles pour retourner des biais ou encore remettre un cordon dans un capuchon qui s’est enfui durant le lavage!

Je te laisse ici le lien vers ma trousse à outils idéal! Ce qu’il y a de mieux pour débuter!